Eric Raoult ou la connerie du mardi

Le prix de la connerie de la semaine revient à Eric Raoult.

« Monsieur Eric Raoult attire l'attention de M. le ministre de la Culture et de la Communication sur le devoir de réserve, dû aux lauréats du Prix Goncourt.

En effet, ce prix qui est le prix littéraire français le plus prestigieux est regardé en France, mais aussi dans le monde, par de nombreux auteurs et amateurs de la littérature française.

A ce titre, le message délivré par les lauréats se doit de respecter la cohésion nationale et l'image de notre pays. »

[Rue 89, Raoult veut bâillonner Ndiaye et les Goncourt, pour la France]

Et tout ça pour quoi ? Pour ceci :

« Je trouve cette France-là monstrueuse. [...] Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité... Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux. [...] Pour moi, ces gens-là, ils représentent une forme de mort, d'abêtissement de la réflexion, un refus d'une différence possible. Et même si Angela Merkel est une femme de droite, elle n'a rien à voir avec la droite de Sarkozy : elle a une morale que la droite française n'a plus. »

[Marie Ndiaye dans une interview pour les Inrock]

Personnellement, j'aimerais attirer l'attention de M. le Président de la République sur le devoir de respectabilité dû aux ministres, parlementaires et autres représentants de ladite République.

Les institutions et l'héritage démocratique français sont admirés et pris comme modèle de part le monde (souvent à tort mais là n'est pas le propos).

À ce titre, le message délivré par les élus de la République et ses ministres se doit de respecter l'exemplarité qui est exigée de leurs fonctions.

Et ce n'est pas en vomissant chaque jour un peu plus sur la démocratie et la justice que cette exemplarité sera atteinte. J'en ai assez de vivre dans un pays dirigé par des bandits.

Et un lien pour s'amuser, ou vomir son repas de midi, c'est selon.

Comments

Oscar 7 years, 11 months ago

Bonjour,

Bravo ! vous vous exprimez peu, mais à bon escient ! En plus le Goncourt, quelque valeur qu'on accorde à ce prix, ou aux prix en général, n'est pas national, mais strictement privé ...

Bien cordialement.

Oscar.

François Granger 7 years, 11 months ago

Et sa fiche sur NosDéputés.fr : http://www.nosdeputes.fr/eric-raoult

Oscar, la liberté d'opinion doit être dans la déclaration universelle des droits de l'homme qui est le préambule de notre constitution. Donc que l'on ai le Goncourt ou la légion d'honneur, on a le droit de dire ce que l'on pense. Eric Raoult prend bien le droit de dire des c...ies alors qu'il est député élu par le peuple français.

Monique 7 years, 11 months ago

Bonjour,

>respecter la cohésion nationale et l'image de notre pays

Je regarde un documentaire sur la guerre 14-18 et je suis troublée, effrayée. Je retrouve le même type de discours...

Amicalement, Monique

Emmanuel C. 7 years, 11 months ago

> J'en ai assez de vivre dans un pays dirigé par des bandits. Reste ! C'est résister.

Régis Desgroppes 7 years, 11 months ago

Je suis très embarassé par cette histoire. Nous habitons à Berlin depuis quelques mois. Nous avions été très heureux de voir le prix Goncourt décerné à Marie, directement sur le plan littéraire (en lisant le livre peut-être partagerez-vous cette opinion... ou pas), et indirectement sur le message adressé aux francophones du monde (quelles que soient nos origines). Même si le Goncourt n'est pas décerné par une institution au sens "institutionnel" (de la République ou de ce qu'il en reste), c'est quand même une institution dans le genre "consécration par ses pairs". Et d'un seul coup patatra! l'autre-là, Raoult, ne trouve rien de mieux que de salir encore un peu plus notre pays. Nan mais, c'est pas possible d'entendre ça, c'est décourageant. Si vous saviez les railleries dont notre pays est maintenant le sujet : "Berlusarkozy", etc. Quelle honte ! J'aime la République Française, et je n'aime pas qu'on la salisse, soit en se livrant à de basses besognes (affaire Ben Barka, France-Afrique, etc.), soit en la traînant dans la boue et là nous sommes servis : regrets pour l'attitude de la France pendant la 2nd Guerre du Golf, Kadafi sur les Champs-Elysées, soutien au régime gabonais et à Ben Ali. Putain, tu m'étonnes que l'autre il ait envie d'un Airbus A999 pour stocker son service d'ordre... Il est même venu ici, à Berlin, nous faire le discours qui lui avait été préparé sur la liberté. Marie, nos enfants et moi nous faisions discrets vu les injures qui fusaient à l'entour... à juste titre, non ? Bon week-end quand-même. PS : Berlin est une ville super sympa. Certes c'est moins chaud que Barcelone, mais alors juste au niveau de la météo... et quel parfum de liberté !

Régis Desgroppes 7 years, 11 months ago

Oups, je vous prie de m'excuser car, à la lecture de mon post, plusieurs personnes ont cru que j'étais le mari de Marie Ndiaye. Il n'en est rien ; il se trouve juste que mon épouse s'appelle aussi Marie. Le fait que Marie Ndiaye et son mari aient également choisi de venir s'installer à Berlin tient de la coïncidence. Voilà...

Simon H. 7 years, 11 months ago

Tout à fait d'accord avec Oscar moi :-)

PG 7 years, 11 months ago

Pas sûr qu'il s'agisse d'une connerie, même si le bonhomme a l'air d'une bêtise crasse. En ces temps de drague sur les terres revigorées du FN, il ne faut pas pousser beaucoup un parlementaire, notoirement connu pour ses prises de positions extrêmistes, afin qu'il aille pêcher de la voix pour le bénéfice du parti.

Ce qui est significatif dans cette affaire, c'est d'ailleurs moins la prise de parole d'un élu de peu d'importance, que le silence des membres du gouvernement comme de l'UMP. Connerie, vraiment ? Stratégie d'ensemble, plutôt.

Askain 7 years, 5 months ago

Pourquoi avoir précisé le jour ?